Conseils-pour-partir-en-Amazonie

Visiter l’Amazonie Bolivienne

Conseils pour visiter l’Amazonie Bolivienne - Infos et Conseils

L’Amazonie,  la plus grande foret tropicale au monde dont près de 10% des espèces animales et végétales s’y trouvent. Autant dire qu’il était impossible pour nous d’être en Amérique du Sud et de ne pas aller découvrir cette terre mythique des aventuriers et des indigènes.

Dans cet article, nous te donnons toutes les infos pratiques et nos conseils pour visiter l’Amazonie Bolivienne.

Pour découvrir le récit détaillé de notre expérience : RDV sur cet article !

Conseils pour visiter l’Amazonie Bolivienne - Infos et Conseils

Dans quel pays visiter l’Amazonie ?

L’Amazonie s’entend sur 9 pays : Colombie, Venezuela, Guyane, Brésil, Équateur, Pérou, le Suriname, la Guyane française et la Bolivie.

Nous avons choisi de visiter l’Amazonie Bolivienne pour plusieurs raisons

Avec le Pérou, c’est le pays où l’Amazonie est le plus facilement accessible depuis les autres étapes de l’itinéraire (pas besoin de prendre d’avion). 

C’est un des endroits où les excursions sont les moins chères

D’après les retours des voyageurs qui ont visité l’Amazonie dans d’autres pays, c’est en Bolivie que les expériences sont les plus authentiques et que la jungle et la plus préservée. 

Nous avons beaucoup hésité avec le Pérou, mais les excursions au Pérou se déroulaient principalement sur des pirogues pour observer des animaux. Ce n’était ce que nous recherchions.

Enfants-Amazonie-Bolivie- infos-et-conseils

Comment s’y rendre ?

  • Les excursions en Amazonie Bolivienne se font au départ de Rurrenabaque, la capitale du Béni. 
  • Compter 15 heures de route depuis La Paz – départ à 16, 17 et 18 heures. L’ancien chemin était nommé « La Route de la Mort » car elle était le théâtre de nombreux d’accidents mortels chaque semaine. Depuis 2008, une nouvelle route a été construite. Ça tortille, le bus passe près de ravins de plusieurs centaines de mètres et il ne vaut mieux pas regarder par la fenêtre. Ha et il y a pas de toilettes dans toutes les compagnies. Mais on s’attendait à pire.
  • Petit tips : mets toi du côté gauche pour ne pas voir le ravin et DORS. Il ne vaut mieux pas savoir…
  • Il est possible de s’y rendre en avion, il y a deux liaisons par semaine depuis La Paz, mais les vols coûtent chers.

Quelle agence choisir pour découvrir l’Amazonie Bolivienne ?

Mike Horn n’était pas dispo alors on a dû trouver un guide. 

J’ai pas besoin de préciser qu’il est nécessaire d’avoir un guide pour visiter l’Amazonie Bolivienne ! Ton espérance de vie est d’environ 3 heures dans ce milieu. Et puis tu passerais à côté de tellement d’informations !
Pour avoir rencontré des gens qui ont essayé de le faire seuls en s’enfonçant plus loin sur le fleuve Béni – ils n’ont jamais réussi à trouver un guide improvisé ou à rendre visite à une communauté indigène. 

Nous avons contacté plus d’une dizaine d’agences avant de faire notre choix. Nous voulions une expérience authentique, sur mesure, avec un guide natif et surtout au sein d’une communauté indigène. Rencontrer des gens qui vivent en Amazonie était ce qui nous animait le plus. C’était donc important de choisir une agence installée dans une communauté.Il n’y en a que 2 : Mashaquipe et Baldemar. Nous sommes partis avec Baldemar, que nous avons appelé et qui a été à l’écoute de nos envies et était emballé à l’idée de nous faire découvrir la communauté où il est né. 

L’agence propose des séjours « sur mesure » en fonction des envies de chacun : du trek de survie total (sans eau, ni nourriture) au séjour plus confort. Tu peux choisir le temps que tu veux passer dans la jungle, dans la communauté, le niveau d’aventure que tu veux etc

Conseils pour visiter l’Amazonie Bolivienne - Infos et Conseils

Notre Séjour ! Voyons voir ça

  • 7 jours dans la Selva :
    – 1 nuit de pêche (à la demande de Gauthier, au désespoir de Marion),
    – 4 nuits sur le camp dans la communauté
    – 2 nuits de bivouac dans la jungle. 
  • 2 jours dans la Pampa
  • Prix : 50€/jour et par personne
  • Notre guide pour la Selva : Rusten ( un amour, timide au premier abord, mais exceptionnel !)
  • Notre guide pour la Pampa : Ivan ( Un homme merveilleux pleins d’histoires et de croyances)

La Selva - La Pampa, c’est quoi ?

La selva, c’est la jungle tropicale.

Une végétation dense avec des arbres à perte de vue. C’est là, sous la canopée, que vivent les communautés indigènes du Béni. 

Activités : Visite du village et de l’école, marche nocturne pour voir des animaux, fabriquer du jus de canne à sucre et de la pâte de cacaos, process du riz, point de vue, pêche, trek dans la jungle (avec ou sans fabrication de campement), fabrication de bijoux etc… On ne s’ennuie pas ! 

Nous avons adoré la Selva, en 7 jours, nous avons appris énormément de choses sur les locaux, leur mode de vie et sur la nature. Nous aurions pu y rester encore plus longtemps ! 

La pampa c’est le bush, des plaines humides et marécageuses où personne ne vit

Il est presque impossible de s’y déplacer en dehors de la pirogue. Les rares arbres qui y poussent se situent sur le bord du fleuve, c’est donc là que se concentre tous les animaux ! Crocodiles, toucan, singes, paresseux, oiseaux, serpents, caipibara (le plus gros rongeur du monde !)… Impossible de les rater dans la pampa. 

Activités : Observations des animaux sur la pirogue, nager avec les dauphins, pêche au piranha, recherche de l’anaconda dans la brousse. 

Nous avons beaucoup aimé la pampa pou observer les animaux, mais 2 jours sont suffisants, car on reste sur le bateau toute la journée. 

Conseils en vrac :

  • Regarde TOUJOURS dans tes chaussures/manches avant de les enfiler ! Je te laisse deviner pourquoi… 
  • Révise ton espagnol, les guides ont quelques bases d’Anglais, mais tu aires beaucoup d’informations en échangeant en espagnol.
  • Poses autant de question que tu veux ! Les guides aiment beaucoup parler de la nature, mais ils ne savent pas forcément ce qui nous intéresse de leur culture. Ils ne parleront pas forcément des croyances, des légendes, du fonctionnement de leur communauté si tu ne poses pas la question. 
  • Évite de manger trop de cacao – les gens sont étrangement tous malade pendant 1 jour après cette activité. 
  • N’hésite pas à demander des activités à ton guide, ils savent tout faire ! 
  • Couvre toi même s’il fait chaud. Nous n’avons presque pas été piqués grâce à cette astuce ! 
  • Sors de ta zone de confort ! Oui un bivouac en Amazonie c’est pas facile, mais tu pourrais être surpris, c’est juste une nuit et ce n’est pas tous les jours qu’on en a l’occasion !
  • Préviens ton guide de tes phobies
  • Ne cherche pas trop les insectes. Vérifie ton lit et tes bottes mais n’inspecte pas tous les recoins de ta chambre, tu trouveras forcément une petite bête et il vaut mieux pas savoir quelle est là. Conseil d’ami. 
  • Y aller à la bonne saison ! Pour plus d’infos, regarde ICI

Ce qu’il faut emporter :

Gardes en tête qu’il fait très chaud, mais qu’il y a beaucoup de moustiques. Il faut donc être couvert entièrement, mais sans mourir de chaud.
  • Les bottes sont prêtées sur place.
  • Un pantalon large mais léger type pantalon de randonnée
  • Une chemise manches longues large – il est possible de l’acheter dans les fripes de Rurrenabaque pour quelques euros
  • Un chapeau
  • Une veste de pluie 
  • Une tenue de nuit (Pantalon + Manche longue) 
  • Chaussettes hautes – les moustiques raffolent des chevilles ! 
  • Des chaussures confortables pour la marche 
  • Une lampe frontale (Indispensable !) 
  • De l’anti-moustique
  • Une gourde filtrante – sinon tu peux acheter des bouteilles sur place
  • Trousse à pharmacie : anti-histaminiques, anti-diarrhéique, désinfectant, pansement, Doliprane et compagnie. 
  • Une batterie externe chargée : pas d’électricité sur place ! 
  • Des jumelles
  • De l’argent pour laisser un pourboire à ton guide et acheter quelques bières sur le camp ! 

Et le confort en Amazonie ?

Pas d’inquiétude !

Bien sûr, on n’est pas sur des eco-lodges 5 étoiles, mais on y a très bien dormi. Le campement de Baldemar est situé sur le terrain de sa maman. Il y a plusieurs petites cabanes avec des chambres doubles privées et un dortoir de lit double pour 8 personnes. Les lits sont confortables et ils ont des moustiquaires. C’est un peu premier arrivé, premier servi. La salle de bain est partagée et il y a une douche (froide) et des toilettes – comme chez nous, même pas turcs. 

Le camp est super agréable, il y a un espace pour manger à l’abri et des hamacs un peu partout pour chiller. 

On s’attendait vraiment à plus spartiate donc on a été agréablement surpris et tout le monde est au petit soin, les cuisinières et les guides sont adorables. D’ailleurs, c’est l’endroit de Bolivie où nous avons le mieux mangé et les portions étaient bien copieuses. 

Pour ce qui est du bivouac dans la jungle… Je te laisse lire notre article sur notre aventure pour te donner une idée des conditions ! 

Bolivie-confort-Amazonie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *