rencontre-des-hmong-au-vietnam

Table des matières

À la rencontre des Hmong au Vietnam

C’est à Sapa, dans le nord-ouest du pays, que nous commençons notre voyage au Vietnam. 

La région est connue pour ses montagnes, ses rizières en terrasses mais surtout pour les différentes ethnies qui y vivent. Nous sommes partis à la rencontre des Hmong, cette ethnie aux tenues colorées et au mode de vie ancestral.

C’est l’une des plus belles expériences de notre voyage et notre rencontre avec Mama Mu nous a marquée. Prêt à plonger dans le monde unique de la vie ethnique ?

hmong ethnie vietnam

Infos Pratiques

Pour ne pas te spoiler l’expérience, on te donne les infos pratiques dès maintenant :

  • Contacter Mama Mu : +84 332269048 sur WhatsApp uniquement en appel ou message vocal
  • Prévenir quelques jours avant l’arrivée
  • Prix : 35€ / jour / personne tout compris (transport, hébergement, activités, 3 repas par jour, eau, alcool etc)
  • Logement en chambre privée, salle de bain partagée avec eau chaude. Tout confort !
  • On recommande d’y rester 2 à 4 jours pour apprendre à connaitre Mama Mu et sa famille. 
  • Préférer les mois de mars à mai et de septembre à octobre. 

Premiers pas à la rencontre des Hmong

C’est un ami de Gauthier qui nous dit « une fois à Sapa, contactez ce numéro et vous verrez ». Sans en savoir plus, nous contactons une certaine Mama Mu qui nous répond qu’elle viendra nous chercher à 10 heures le lendemain. 

C’est là que nous rencontrons Sy, la belle-sœur de Mama Mu. Une petite femme de la communauté Hmong en tenue traditionnelle. Elle nous explique que nous allons passer quelques jours dans son village… à 4 heures de marche. Première surprise.

Nous sommes immédiatement étonnés par son niveau d’anglais et conquis par son sourire. Nous traversons les villages et les heures de marche passent vite en compagnie de Sy qui nous raconte sa vie et nous explique un tas de choses. L’utilisation des plantes médicinales, l’agriculture, la culture du chanvre pour le textile, la fabrication de l’alcool de riz. Ici tout est artisanal et traditionnel. 

Nous arrivons dans le village où nous sommes accueillis par de grands sourires et des enfants curieux. 

La grande maison de Mama Mu est entourée par les rizières avec une vue plongeante sur la vallée et les montagnes. Nous rencontrons d’abord ses nombreux animaux : poules, canards, chiens, chats, porcs, buffles, coqs… toute la basse-cour est là !

Nous nous installons dans notre petite chambre. Simple mais confortable. Il y a même l’eau chaude dans la douche depuis quelques années !

Qui sont les Hmong d'ailleurs ?

Les Hmong sont originaires des régions montagneuses de la Chine et du Nord du Vietnam. Peuple nomade traditionnellement peu intégré, ce sont des « montagnards ». 

Les Hmong seraient aujourd’hui 12 millions dans le monde, dont 10 millions en Chine et 1,2 million au Vietnam. Au Vietnam, ils sont le 6ème plus grand groupe ethnique. 

L’ethnie est divisée en 5 groupes : Mama Mu est une Hmong Noir.

Les Hmong rendent en général un culte aux esprits. Mais depuis la colonisation, beaucoup sont aujourd’hui chrétiens : protestants ou catholiques. 

Ils vivent en auto-suffisance grâce à leur récoltes et de leurs cultures. Ils vendent aussi un peu d’artisanat au marché de Sapa. Depuis quelques années, certaines familles accueillent des touristes. L’argent permet de financer l’école des enfants et des objets pour améliorer le quotidien : moto, frigo, bouilloire electrique, téléphone…

Pour en savoir plus sur les Hmong : lire cet article.

À la rencontre d'une famille Hmong

Une bonne humeur contagieuse !

Nous rencontrons enfin Mama Mu qui nous rejoint pour le repas. Son sourire et sa bonne humeur illuminent la grande pièce à vivre de sa maison. Comme Sy, elle parle très bien anglais, mais nous avoue rapidement qu’elle ne sait ni lire ni écrire et qu’elle ne parle même pas vietnamien. Elle a tout appris avec les touristes qu’elle héberge depuis presque une dizaine d’année. Une activité qui lui a permis de gagner un peu d’argent et d’améliorer ses conditions de vie. Sa maison est en béton, ses enfants ont leur propre chambre, vont à l’école en internat et elle a même un frigo. La plupart des Hmong vivent dans des conditions plus précaires, avec les faibles revenus que l’artisanat vendu sur les marchés génère. La maison reste très sobre : une cuisine au feu de bois, une pièce à vivre avec une table et 6 chaises en plastique et deux chambres. À l’étage, les 1T5 de riz nécessaire pour alimenter la famille pendant 1 an.

 

Après un très copieux repas, c’est l’heure de l’apéro et Mama Mu veut absolument nous faire goûter sa spécialité : l’Happy Water ! Un alcool de riz artisanal fabriqué dans presque toutes les maisons du village.

Des heures de discussion plus tard, nous rencontrons le mari de Mama Mu, Papa Jai, un homme timide, mais tout aussi souriant qu’elle. Nous renchaînons donc sur un repas et toujours plus d’happy water

hmong ethnie vietnam

Nos activités

Le deuxième jour, Mama Mu nous emmène découvrir sa communauté et sa région. Nous passons par les petits chemins si raides qu’ils cassent les jambes. C’était, avant la construction d’une route il y a quelques années, le seul moyen de rejoindre la ville. Nous passons au milieu des rizières et Mama Mu continue de nous raconter la vie des Hmong et la place de l’agriculture qui est centrale dans leur mode de vie. Au milieu des rizières en terrasses, nous tombons sur une petite cabane en bambou où vit une grand-mère du village. À plus de 90 ans, elle ne peut plus travailler dans les champs mais s’occupe de tous ses petits-enfants et bien sûr, comme toutes les femmes hmong, elle tisse toute la journée, même en marchant ou en mangeant… Elle nous explique que pendant la guerre d’Indochine, elle a dû se cacher des bombardements dans une grotte où elle a vécu plusieurs jours et donné naissance à un de ses enfants.

Après de nombreux sourires échangés et quelques câlins, nous reprenons le chemin pour rendre visite à Sy chez elle. Comme tous les Hmong, elle a vécu pendant 3 ans avec les parents de son mari avant de pouvoir s’installer dans sa propre maison. Chaque famille choisit un fils qui s’occupera des parents quand ils seront vieux. Sy nous avoue qu’elle est bien contente que ce ne soit pas son mari qui y était choisi dans la famille ! Elle nous accueille dans sa petite maison en bois et nous montre le chantier de sa future maison en béton qui a pris un peu de retard à cause du covid.

Elle est ravie de nous faire goûter un plat rare, car la bête est dure à attraper : le rat… Voilà donc le témoignage de Gauthier, le seul à avoir goûté :

 » Je ne vais pas te cacher que je n’étais pas emballé à l’idée de manger du rat, et comme on dit en voyage, il faut saisir les opportunités. Le moment fatidique arrive, on me tend une baguette avec un morceau de rat en sauce. C’est très très épicé, la viande est assez dure et le goût est très prononcé. Sachant pertinemment ce que c’était, mon cerveau avait décidé bien avant de goûter que je n’aimerais pas.« 

Après cette expérience culinaire, Sy nous montre comment elle fabrique ses vêtements. La culture du chanvre et la fabrication de tissu et l’un des savoirs faire les mieux préservé des Hmong. De la récolte au produit final, tout est fait de manière artisanale, y compris la teinture qui se fait grâce aux plantes. 

Nous reprenons ensuite le chemin de la maison car ce soir, Mama Mu a décidé d’organiser une petite soirée avec toute la famille.

Un séjour mémorable

Après cette soirée mémorable avec toute la famille où nous les avons fait danser pour la première fois de leur vie, le réveil fut difficile. Comme tous les autres jours d’ailleurs, il faut dire que les Hmong ont la main lourde sur l’happy water. Les jours se suivent et se ressemblent, mais nous nous sentons bien chez Mama Mu qui nous traite comme ses enfants et nous apprend tous les jours de nouvelles choses.

Ses enfants sont rentrés pour le week-end et nous avons pu constater les traditions qui s’effacent peu à peu et celles qui restent bien ancrées. Avec l’accès à l’éducation et l’arrivée d’Internet, de la télé, de TikTok, les jeunes Hmong se détachent peu à peu des traditions. J’ai été marquée par cette phrase de Mama Mu : « ma fille me fait des câlins et me dit que je lui manque parce qu’elle a vu ça à la télé. Ce n’est pas quelque chose qu’on fait chez nous.« 


Nous pourrions écrire un livre de tous les chocs culturels que nous avons vécu lors de notre rencontre avec les Hmong. Pendant 4 jours, les anecdotes s’enchaînent et les crises de rire aussi. Nous la quittons déjà nostalgiques de son grand sourire et nous nous promettons de rester en contact et de revenir dans quelques années. !

Nous ne sommes pas prêts d’oublier cette rencontre avec les Hmong et si tu es à la recherche d’une expérience authentique au Vietnam, nous te conseillons de contacter Mama Mu ! 

Explorer par categorie
nos bons plans
  • gourdes filtrantes

    Notre indispensable pour boire l'eau partout en voyage. -10% sur les gourdes filtrantes OKO avec le code UMSF

  • assurance santé

    -5% sur ton assurance santé-voyage avec Go By AVA pour des aventures en toute sérénité.

  • Caméra Insta 360x3

    Une perche à selfie invisible offerte à l'achat de ta Insta 360 x3 via ce lien.

à propos

D’ailleurs nous c’est Marion et Gauthier ! On est partis en 2021 faire le tour du monde et on est toujours sur les routes. Bienvenue dans notre aventure !

Retour en haut