Table des matières

ruines-incas-perou-cuzco

Le trek du Choquequirao

Découvrir la mystérieuse cité Inca du Choquequirao est une véritable aventure ! Situé dans la région de Cuzco, cet immense site archéologique Inca est considéré comme « la petite sœur » du Machu Picchu. La différence entre les deux ? Le Machu Picchu accueille environ 2500 visiteurs par jour, tandis que le Choquequirao n’en voit qu’une dizaine. Et pour cause ! Pour rejoindre la citadelle, il faut s’armer de courage car le chemin est long et le dénivelé est important. 

Dénivelé +
0
Jours
0
km
0
Altitude max
0

1. L'histoire du Choquequirao

Les incas n'utilisaient pas l'écriture, l'histoire de leur civilisation est encore peu connue et celle du Choquequirao reste spéculative.

Le choquequira aurait été construit entre 1418 et 1471 sous le règne de l’Empire Inca. A cette époque, l’empire dont Cusco était la capitale s’étendait sur une grande partie du continent.
Comme le Machu Picchu, on pense que le site était un centre culturel et religieux. On suppose que la citadelle servait également de point de contrôle pour assurer l’accès à Vilcabamba, capitale administrative de l’empire. Tout comme Vilcabamba, Choquequirao est considéré comme l’un des derniers bastions de résistance des Incas, qui s’y seraient réfugiés quand Cusco a été assiégée vers 1535 par les espagnols. Le site aurait été abandonné à la mort du dernier empereur Inca. 

La découverte du site

Au 18ème siècle, les explorateurs espagnols à la recherche des trèsors Incas cachés dans la vallée de Vilcabamba découvrent les ruines du Choquequirao mais ne trouvent pas la citadelle.

Il faudra attendre 1909 pour que l’archéologue Hiram Bingham (celui qui à découvert le Machu Picchu) visite Choquequirao et élabore une description détaillée du site. Des décénnies plus tard, en 1971, les premières fouilles sont réalisées dans la citadelle.

trek choquequirao

Asctuce

Penses à télécharger la page ou à prendre des captures d’écrans pour pouvoir relire l’histoire une fois sur place ! Il n’y a pas de réseau sur toute la durée du trek.

2. Choquequirao aujourd'hui

Ce fascinant site Inca reste méconnu.

Actuellement, on estime que seulement 30% du complexe, qui s’étend sur environ 1810 hectares, a été découvert et peut se visiter. Le reste du site est enfui sous une épaisse jungle et sur des pentes difficilement praticables. 

Si le site est encore protégé du tourisme de masse par sa difficulté d’accès, son calme est menacé par la construction d’un téléphérique. Si le projet est ralenti par les difficultés du terrain, il est urgent de visiter ce site encore sauvage avant qu’il ne devienne le sosie du Machu Picchu.

3. Le trek du Choquequirao

Le circuit classique du trek du Choquequirao est une randonnée de 4 jours aller-retour au départ de Cachora.

A. Se rendre à Cachora

Prendre un collectivo direction Abancay, descendre à Cachora.

Le bus te déposera au croisement de la route principale et la route pour Cachora, de là prendre un taxi ou un bus (horaires aléatoires) jusqu’à Cachora.

Le départ du trek se trouve à une douzaine de kilomètre de Cachora, il est possible d’y aller à pied ou de prendre un taxi jusqu’au Mirador de Capuliyoc.

Il est possible de se restaurer, faire quelques achats de dernière minute ou dormir dans des cabanons avec une superbe vue à cet endroit.

C. Jour 2 : Santa-Rosa - Choquequirao

On se réveille le moral dans les chaussettes. Nos copains envisagent même de faire demi-tour.

Après quelques discours encourageants pour remonter le moral des troupes, nous nous attaquons à la pente qui doit mener aux ruines du Choquaquirao. 

Nous grimpons les 900m de dénivelé avec beaucoup de peine. La bonne humeur de la veille a laissé place aux râles, plaintes et quelques injures. 3 heures plus tard, nous arrivons à Marampata. Enfin !

Nous posons les sacs et profitons de l’acceuil chaleureux et des bons plats du Camping Refugio Choquequirao, tenu par un guide francophone. Nous nous reposons et profitons de la vue splendide sur la vallée.

Nous laissons les sacs au camping, ou nous reviendrons passer la nuit après la visite des ruines. Le camping à l’intérieur des ruines était fermé en Mars 2022.

D. Visite du Choquequirao

Après une heure d’effort, nous nous approchons des ruines et découvrons d’immenses terrasses. Pour être honnête, si les terrasses sont impressionnantes, nous étions un peu déçus d’avoir fait autant d’effort pour ne voir « que » des terrasses. 

Nous continuons à grimper et arrivons au coeur du site. Nous découvrons alors de nombreux bâtiments, des maisons, la place principale. Le soleil commence à se coucher et nous rentrons au camping après 1h30 de visite. Nous y retournons le lendemain pour continuer l’exploration du site.

carte-trek-choquequirao

D. Le site du Choquequirao

Pas de tout repos ! Les Incas ont tout construit sur des pentes abruptes.

Nous partons à 8 heures du camping pour continuer l’exploration des ruines. Tout comme la veille, nous sommes seuls sur le site. C’est un moment hors du temps que nous vivons, on se prend pour des explorateurs qui viennent de découvrir ce site. Nous entrons dans les maisons, nous promenons jusqu’à la partie supérieur avant de redescendre aux terrasses Lamas. 

E. Jours 3 et 4 : le retour

La même route, en sens inverse !

Si certains courageux continue le trek pendant 5 jours pour arriver au Macchu Pichu, nous avons préféré arrêter la torture pour retrouver les Pisco Sours et les massage à 5 euros à Cuzco.

Après le déjeuner, nous quittons Marampata et reprenons le même chemin qui nous a emmené ici. 

La descente est rapide mais la nuit commence à tomber et nous devons monter jusqu’à Chiquisca. Nous courrons presque jusqu’à l’entrée du petit village. Là, nous sommes attaqués par un chien qui n’apprécie pas de voir des étrangers traverser son terrain de nuit.

Grosse frayeur mais nous réussissons à atteindre la maison pour un repas chaud et nuit reconstructice.

En bref

C'est un trek très exigent physiquement et mentalement avec de longues heures de monté pour ensuite tout redescendre. Si tu t'attaques au trek du Choquequirao on te recommande vivement de planifier 5 jours, et non 4 comme suggéré par la plupart des guides.

Jour 1 : Capulyioc – Santa Rosa

Distance : 15km

Dénivelé positif : 550m

Dénivelé négatif : 1660m

Durée : environ 7h

Repas : Chiquisca, Santa Rosa

Hotels : Chiquisca / Camping : Santa Rosa

Jour 2 : Santa Rosa – Choquequirao

Distance : 9km

Dénivelé positif : 1000m

Dénivelé négatif : 200m

Durée : environ 5h

Repas / Hotel: Marampata

Jour 3 : Choquequirao – Chiquisca

Distance : 15km

Dénivelé positif : 500m

Dénivelé négatif : 1500m

Durée : environ 7h

Repas : Santa Rosa – Chuiquisca

Hotels : Chuiquisca

Jour 4 : Chiquisca – Capulyioc / Cuzco

Distance : 15km

Dénivelé positif : 500m

Dénivelé négatif : 1500m

Durée : environ 7h

Repas : Santa Rosa – Chuiquisca

Hotels : Chuiquisca

Prix

Prix

Entrée au site : 6€/ pers

Santa Rosa : Camping 2,5 €/ pers – Repas 5€

Marampata : Camping 3,7 €/ pers – Hotel 10€/ pers- Repas 5€

Chiquisca : Camping 3,7 €/ pers – Hotel ? / pers – Repas 7€

Si tu veux te lancer  et que tu as encore des questions, n’hésite pas à nous laisser un commentaire !

Explorer par categorie
nos bons plans
  • gourdes filtrantes

    Notre indispensable pour boire l'eau partout en voyage. -10% sur les gourdes filtrantes OKO avec le code UMSF

  • assurance santé

    -5% sur ton assurance santé-voyage avec Go By AVA pour des aventures en toute sérénité.

  • Caméra Insta 360x3

    Une perche à selfie invisible offerte à l'achat de ta Insta 360 x3 via ce lien.

à propos

D’ailleurs nous c’est Marion et Gauthier ! On est partis en 2021 faire le tour du monde et on est toujours sur les routes. Bienvenue dans notre aventure !

Retour en haut