Découvrir le désert de la Guajira sans agence

Table des matières

Notre expédition à Cabo de la Vela s’est organisée autour d’une bière dans une petite auberge de jeunesse à San Gil. Un Belge nous parle de cette péninsule situé à l’extrême nord de la Colombie. On se renseigne et tout le monde nous dit qu’il est difficile de se rendre dans la Guajira sans agence touristique. Notre âme d’aventurier est piquée et nous décidons de nous y rendre par nos propres moyens pour pimenter l’expédition et rester dans le budget.

1. Se rendre dans le désert de la Guajira sans agence

Après 14 heures de bus, 5 contrôles de police et 6 pauses pipi, nous arrivons à Riohacha, une petite ville située sur la côte. Après une bonne nuit de sommeil, bien plus reposante que celle passée dans le bus nous prenons la route direction le désert de la Guajira.

Contrairement à ce que beaucoup disent, il est possible de se rendre dans la Guajira sans agence touristique. On demande à des passants où trouver un taxi collectif pour Uribia, la capitale indigène de Colombie. Une fois sur place, nous prenons un 4×4 collectif pour 2 heures de piste en plein désert. Avec 4 Colombiens à l’arrière du véhicule, un enfant dans le coffre et nous deux à coté du chauffeur, l’expérience était sympathique. 

Rapidement, le dépaysement est total. Dans cette étendue de désert à perte de vue, nous découvrons les premiers villages indigènes : des petites cabanes fabriquées avec quelques morceaux de bois qui couvrent 2 mètres carré d’ombre et un hamac. Très vite, le trajet prend une autre tournure. Tous les 20 mètres, des enfants tendent des cordes pour essayer de stopper notre véhicule pour nous demander à boire et à manger. Dans cette région sans eau ni route, la pauvreté est extrême et ces enfants vivent dans une misère que n’avons jamais vu ailleurs. Notre chauffeur s’amuse de nos têtes décomposées et poursuit son chemin sans s’arrêter.

Deux heures de piste plus tard, nous arrivons à Cabo, un petit village paisible qui borde les eaux turquoise de la mer des Caraïbes. La chaleur est pesante et l’ombre inexistante. Pas facile pour des petits blancs comme nous, on s’est vite mis en quête d’un endroit où passer la nuit.

cabo de la vela tour du monde

2. La vie à Cabo de la Vela

L’unique rue de Cabo de la Vela est bordée d’hostels plus ou moins spartiates et de petits restaurants. On décide de s’adapter au mode de vie locale et de dormir dans un hamac au bord de la mer. Pour la douche, ça se passe dans l’arrière cours avec un seau d’eau bien fraîche, un bol et à la frontale. Spartiate on vous a dit.

Avec le défilé de pécheurs que nous avons observé toute la journée, nous optons pour la pêche du jour au grill pour le dîner. Un délice même si on a encore quelques progrès à faire pour décortiquer nos poissons ! Pour notre dernier repas à Cabo, nous avons également eu la surprise de manger du filet de requin, une merveille. tour du monde guajira

3. Une nuit en hamac, bonne ou mauvaise idée?

C’est parti pour notre première nuit sur les terres indigènes, direction notre chambre : deux hamacs sur la plage. Après plusieurs tentatives, on finit par trouver la technique pour être confortablement allongé. Bercés par le bruit des vagues, on tombe rapidement dans un sommeil profond. Tellement profond qu’on n’entend pas le petit malin qui s’est glissé entre nos hamacs dans la nuit. La nuit de rêve tourne au cauchemar à 4 heures du matin quand on se rend compte que les chaussures ont disparu… et que le téléphone de Gauthier était dedans. 

Après 2 heures de recherche, on décide de prévenir le poste de police pour leur expliquer notre mésaventure. On imaginait une enquête à la manière des experts avec une inspection de la scène de crime et une enquête de voisinage. Mais quand on a vu qu’ils en profitaient pour acheter leur poisson et qu’ils notaient notre numéro sur un bout de papier toilette, on a su qu’il fallait se faire une raison. 

Malgré tout, cette déconvenue nous permet de faire la rencontre de nombreux locaux qui essayent de nous aider. Une famille nous propose de loger dans leur hospedaje (maison d’hotes colombiennes) et de garder nos affaires pour les jours suivants. Nous acceptons et prenons part a leur vie de famille. Une cuisine ou les femmes se retrouvent pour cuisiner, 6 hamacs et une cour ou toute la famille mange, travaille, discute et joue…. voyage tour du monde colombie

4. Visiter le désert de la Guajira sans agence

Sur place, on se rend vite compte qu’il est très facile de visiter les environs et que n’importe quel habitant de Cabo est prêt à nous emmener en moto sur les différentes plages et dunes pour quelques pesos.

Nous décollons avec deux motos pour une découverte du désert. Nous découvrons les étendues désertiques, les falaises rocheuses, les dunes qui se jettent dans une mer des Caraïbes magnifique. Un contraste entre le jaune et le turquoise.

tour du monde colombie

La Guajira n’est pas au programme de la plupart des voyageurs en Colombie mais ne laisse pas insensible ceux qui s’y rendent. Le dépaysement culturel et visuel avec le reste du pays est total. Nous avons été émerveillés par les paysages abruptes et déserts, et fascinés par le mode de vie local. Nous avons beaucoup apprécié la tranquillité des lieux et la facilité de se déplacer sur place. Une vraie dose de calme avant de retrouver les villes colombiennes !

Malgré notre mésaventure, nous ne regrettons absolument pas d’avoir explorer le désert de la Guajira sans agence, c’était une expérience merveilleuse et authentique dont nous nous rappellerons longtemps. La Colombie nous réserve encore de belles surprises…

Le coin du budget

Cette aventure nous a couté 130€ pour 4 jours/3nuits, soit 21€ par jour et par personne. En décembre 2021, le prix proposé par les agences touristiques était de 160€ pour 3j/2n. Nous avons bien fait de visiter le désert de la Guajira sans agence. Au delà du prix, nous avons pu découvrir cet endroit au rythme de nos envies et recontrer des locaux de manière authentique.

budget colombie tour du monde

Petit tips :

En Colombie, l’eau n’est pas potable ! Pour éviter d’acheter de nombreuses bouteilles en plastique on te recommande d’avoir une gourde filtrante qui sera bien utile durant tout ton voyage. Depuis notre départ nous utilisons la gourde Oko et nous en sommes vraiment contents.

Notre aventure en vidéo

Découvre la suite de nos aventures en Colombie ici !

Explorer par categorie
nos bons plans
  • gourdes filtrantes

    Notre indispensable pour boire l'eau partout en voyage. -10% sur les gourdes filtrantes OKO avec le code UMSF

  • assurance santé

    -5% sur ton assurance santé-voyage avec Go By AVA pour des aventures en toute sérénité.

  • Caméra Insta 360x3

    Une perche à selfie invisible offerte à l'achat de ta Insta 360 x3 via ce lien.

à propos

D’ailleurs nous c’est Marion et Gauthier ! On est partis en 2021 faire le tour du monde et on est toujours sur les routes. Bienvenue dans notre aventure !

Retour en haut